La famille Périer-D’Ieteren a apporté régulièrement son soutien à la réalisation d’œuvres à caractère philanthropiques par des actions ponctuelles. Elle a souhaité pérenniser son engagement en constituant une Fondation d’utilité publique. Officiellement reconnue en 2017, celle-ci contribue depuis lors au soutien d’activités sociales, scientifiques, artistiques, pédagogiques et culturelles dans le respect des valeurs partagées par ses fondateurs : la dignité humaine, la défense du patrimoine et le développement de la recherche scientifique.

La Fondation a identifié trois domaines d’actions:

1. Elle soutient des activités de recherches, d’études et d’enseignement dans le domaine de l’Histoire de l’Art et de la Conservation-Restauration du Patrimoine. Ce soutien se manifeste, en étroite coopération entre autres avec l’Université Libre de Bruxelles, notamment par le financement de séminaires, l’attribution de bourses de recherche doctorale ou post-doctorale et l’organisation d’une bibliothèque spécialisée dans ces domaines. Elle intervient également au bénéfice d’institutions muséales ou scientifiques, comme les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et l’Institut royal du Patrimoine artistique, pour l’édition d’ouvrages ou des études portant sur des œuvres des Pays-Bas méridionaux des XVe-XVIIe siècles.

2. La Fondation soutient des initiatives dans le domaine de l’Aide aux personnes, notamment celles d’associations qui apportent une aide pour la subsistance, la dignité de vie, l’accès aux soins, l’accès à l’éducation, la promotion individuelle, de personnes défavorisées ou victimes de situations indépendantes de leur volonté.

3. La Fondation contribue au développement de programmes dans le domaine de la recherche scientifique, au sein d’institutions universitaires ou académiques, dans les secteurs des sciences humaines, des sciences exactes ou de la médecine.